Accessibilité : Hautes-Alpes

Transports Urbains de Briançon

Développer l’accessibilité pour tous est une volonté commune de la collectivité et de l’exploitant des TUB.

 

Cela s’est traduit par des bus accessibles dès fin 2012 alors que la réglementation l’impose pour février 2015 au plus tard. De fait, les bus du réseau sont pourvus de plancher bas, avec agenouillement et rampe manuelle ainsi que de girouettes frontales, latérales et arrières.

 

Par ailleurs, l’intérieur des véhicules est équipé depuis 2008 d’un système d’annonce dynamique des arrêts. Un capteur GPS permet au bus de se repérer sur la ligne. Ainsi, chaque arrêt est annoncé à l’avance : 

  • de manière sonore par un message vocal
  • visuellement sur un panneau lumineux.

 

Le réaménagement de la ville est en cours, intégrant dans son programme la réfection des points d’arrêts (quand cela est possible).

 

Le TAD fonctionne sur réservation préalable. Les courses sont effectuées le mercredi et le samedi, toute l’année – sauf les jours fériés – selon une grille horaire et des itinéraires définis.

 

Linéa

L’accessibilité aux transports est une préoccupation constante de la Ville de Gap et la politique volontariste menée depuis de nombreuses années doit permettre d’offrir prochainement un service public de transport accessible à tous.

 

Le Schéma Directeur d’Accessibilité du réseau de transports en commun voté en Conseil municipal le 9 décembre 2010 a permis de définir et mettre en œuvre les obligations de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

 

Le parc roulant du réseau Linéa avec ses 9 lignes de bus et ses 3 navettes de centre-ville est aujourd’hui accessible à plus de 90%.


Les bus du réseau sont à plancher bas et disposent de palettes électriques ou manuelles. Ils sont en outre équipés de un voire deux emplacements pour personnes en fauteuil roulant et d’annonces visuelles et sonores des arrêts pour 60% d’entre-eux.

 

L’information aux arrêts est conforme à la réglementation et les numéros de lignes et les destinations sont affichés sur les faces avant, arrière et latérale des véhicules.

 

Enfin, prés de 60% des arrêts sont aujourd’hui accessibles sur le réseau urbain aux personnes en situation de handicap et ont fait l’objet d’un rehaussement de quai et d’un traitement des cheminements aux abords.

 

Chaque année 50 000 € sont consacrées à la mise en accessibilité des arrêts de bus.

 

Ces travaux et aménagements sont menés en concertation avec le monde associatif chargé du handicap au sein de la Commission municipale d’accessibilité.

%>